PhotographiesPages-Marrakech

MARRAKECH

Présentation de la ville

Marrakech, nommée la « perle du sud » bordée par les montagnes de l’Atlas est la « ville rouge » par excellence, en raison des couleurs terres de tous les immeubles et maisons. Ville impériale, MARRAKECH, capitale  touristique , est une cité médiévale qui compte plus de 700 000 habitants.La ville a été fondée en 1062-1070 par Youssef Ibn Tachfin, premier roi de la dynastie des Almoravides ( souverains berbères ayant régnés sur l’Ouest de l’Afrique du Nord et de l’Espagne musulmane ).
Marrakech (troisième ville du royaume) se situe à 242 km de Casablanca, 334 km de Rabat et à 500 km de Fès.

La ville est divisée en deux parties distinctes : la médina ( ville ancienne ) et la ville nouvelle séparée en deux quartiers principaux : Guéliz et Hivernage. Guéliz constitue aujourd’hui le centre ville commercial.L’Hivernage, quartier plus chic regroupe de nombreux complexes hôteliers et belles demeures. Depuis quelques années, la ville ne cesse de s’accroître en périphérie  avec l’apparition de nouveaux quartiers résidentiels tels que Targa ou vous y trouverez de somptueuses villas, ou bien encore l’extension de l’avenue Mohammed VI.

 

La médina

La médina constitue le cœur historique de Marrakech. La plus vaste du Maroc, Celle-ci s’étend sur une superficie globale de 600 hectares.Les remparts de la vieille ville de Marrakech subirent d’importants changements au gré des années puisqu’ils furent percés de nouvelles portes (Bab en arabe). Aujourd’hui,les murailles s’élèvent de 8 à 10 mètres de hauteur et s’étendent jusqu’à 19 kilomètres.
Vous y trouverez de magnifiques riads ( maisons marocaines traditionnelles dans lesquelles on y retrouve une cour intérieure avec une fontaine ou un petit bassin) très prisés tenus très souvent par des propriétaires français. D’autre part,on compte environ 40000 artisans qui travaillent dans la médina, répartis dans différents quartiers chacun ayant sa spécificité.
Le mellah,quartier pauvre, dans le sud  de la médina, fut et demeure aujourd’hui le quartier juif de Marrakech connu pour ses bijoux ( on peut y compter une quarantaine de bijouteries) à l’heure actuelle ainsi que des grossistes qui vendent au détail leurs perles au poids pour des particulires ou des commerçants.
Le plus vieux marché du Mellah est le grand souk des épices qui occupe une partie du marché couvert. Celui-ci se situe à l’entrée près de la place des Ferblantiers.
Le marché couvert abrite également de nombreuses boutiques de tissus de très bonne qualité. A la demande du client, on confectionne rideaux, coussins, djellabas, etc.

 

Portes de Marrakech

– Bab Aghmat
– Bab Agnaou (plus ancienne des portes)
– Bab Ahmar
– Bab Aylen
– Bab Berrima
– Bab Doukkala
– Bab Ech Charia
– Bab Ed Debbagh
– Bab El Jédid
– Bab El Khémis
– Bab El Makhzen
– Bab El Raha
– Bab Er Rharaza
– Bab Er Robb
– Bab Fteuh
– Bab Ighli
– Bab Ksiba
– Bab Nkob
– Bab Shoushiga
– Bab Taghzout

 

MONUMENTS & SITES TOURISTIQUES :

Place Djemaa-El-Fna (XIe siècle)
Elle est la place tourisitique de Marrakech.Anciennement « place des condamnés à mort », elle est  aujourd’hui animée d’un bon vivre ou musiciens, , danseurs, charmeurs de serpents, mendiants, guérisseurs, porteurs d’eau, vendeurs de jus d’oranges et fruits secs, boutiquiers… y ont trouvé leurs marques. A la nuit tombante, la place se métamorphose, regroupant plusieurs restaurants en plein air où l’on peut déguster des brochettes de viandes, de poissons, des salades et autres spécialités marocaines à prix dérisoires.A découvrir au moins une fois pour l’ambiance!

Medersa Ben Youssef (XVIe siècle)
D’une superficie de 1680 m2, la medersa Ben Youssef est la plus vaste medersa de tout le Maghreb et fût construite parle sultan sâadien Abdellah Al Ghalib en 1564-65.
Véritable chef-d’oeuvre de l’architecture arabo-andalouse de part ses ornements,ses zelliges de couleurs, ses portes sculpturée en bois de cèdre…
A l’origine,la Medersa fût consacrée à l’enseignement coranique, on pouvait y compter 132 chambres et y héberger environs 900 étudiants venant y étudier diverses sciences et en particulier la théologie.
Depuis 1956, cette université n’est plus en activité.

Ouvert tous les jours:
De 9h00 à 18h00.
Place Ben Youssef.
Entrée: 10 Dirham soit 1 euro.

La qoubba Almoravide (XIIe siècle)
Fondée à Marrakech en 1064, la Qoubba (coupole en arabe) Almoravide est situé en face de l’entrée de la mosquée Ben Youssef et à quelques mètres du Musée de Marrakech constitue le dernier vestige des Almoravides et l’un des plus beaux exemples de leur architecture.
Elle est constituée de deux ensembles: la qoubba, et la fontaine.
La Quoubba,toujours intacte depuis des siècles,fût construite à base de chaux, de paille et de pierre de Guéliz.
La fontaine est l’une des premières de la ville assurant l’approvisionnement en eau potable de la population et des animaux.

Ouvert tous les jours de 9.00 à 18.30 heures
Entrée: 10 DH.

Les Tombeaux Saâdiens (XVIe siècle)
Découverts et restaurés vers 1917 les tombeaux saâdiens datent réellement de l’époque du grand sultan Ahmed El Mansour (1578-1603).
Le mausolée comprend environ une soixantaine de tombes Saâdiennes, dont Al-Mansour, ses successeurs et sa famille. Le bâtiment est réparti en trois salles:

– La première, la salle du mirhab, étant destinée pour les prières et le recueillement, est divisée en trois nerfs  et trois arcades s’appuyant sur quatre colonnes en marbre blanc.
– La deuxième salle est la plus prestigieuse, elle comprend douze colonnes en marbre de Carrare d’Italie et y abrite la tombe du sultan saâdien Moulay Ahmed al-Mansour. Sa coupole en bois de cèdre sculptée et rehaussée de feuilles d’or, les stucs sont finement travaillés.
C’est aussi la salle la plus vaste (environ 10 mètres sur 12); elle est considérée comme un véritable chef-d’oeuvre de l’art hispano-mauresque.
– La troisiéme salle, nommée « salle des trois niches » abrite des tombeaux d’enfants.
À l’extérieur,se trouvent les tombes des soldats et serviteurs et un jardin de la nécropole.

Ouvert tous les jours de la semaine:
de 9h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h00.
A l’entrée de la Kasbah du côté de Bab Agnaou.
Entrée: 10 Dirhams soit 1 euro.

Fontaine chrob ou chouf (début XVIIe siècle)
C’est l’une des plus belles fontaines saâdiennes de la Médina établie sous le règne d’Ahmed El Mansour (1578-1603). De petite dimension, la fontaine se compose à la base seulement d’une loggia abritant une auge en maçonnerie.Des consoles en muqarnas supportent en encorbellement un immense linteau en cèdre sculpté. Le couronnement, en cèdre est travaillé sous forme de nid d’abeille, le tout couvert d’un toit en pente revêtu de tuiles vertes vernies. Les inscriptions sur le linteau sont des calligraphies andalouses, en caractères cursifs ou coufiques.
L’eau étant un élément précieux et nécessaire afin de satisfaire les habitants, les fontaines fûrent de plus en plus nombreuses.
Elle est classée depuis 1985 patrimoine culturel mondial par l’Unesco.

Mosquée de la Koutoubia (XIIe siècle)
La koutoubia est le monument religieux le plus célèbre de Marrakech, elle fût construite par le Sultan Abdelmoumen en 1147 et achevé en 1157.
Son minaret est l’un des merveilleux monuments de l’Islam de part ses ornements aux motifs géométriques et floraux, il est également surélevé de quatre boules de cuivre doré de taille décroissante.La légende prétend que ces boules d’or fondues proviendraient de l’épouse de Youssef ben Tachfine.

La Koutoubia est en pierre de taille, un escalier intérieur permet de parvenir à des salles couvertes de coupoles jusqu’au sommet décorés de zelliges blancs, verts, et turquoises.Sa hauteur atteint les 77 m.La mosquée a une forme carrée de 218 m comportant 7 travées.

Il est impossible de la visiter mais on peut l’admirer la nuit avec toutes ses belles lumières.

Mosquée aux pommes d’Or (XIIe siècle)
La mosquée aux pommes d’Or est un édifice religieux du XIIe siècle édifié sous le règne du sultan Yacoub El Mansour,situé prés de la plus ancienne des portes de Marrakech (Bab Agnaou).

Elle fut restaurée et renommée  » mosquée aux pommes d’or  » car, selon une légende, les boules de son lanterneau auraient été réalisées avec l’or des bijoux de l’épouse de Yacoub El :Mansour comme celle de la Koutoubia.

Longue de 80 mètres, on la distingue par son minaret décoré d’entrelacs en losanges de couleur turquoise, surmonté de tuiles multicolores. Elle se compose d’une salle de prière et de onze nefs.

Palais de la Bahia (XIXe siècle)
Le palais de la Bahia  dit  » de la belle  » a été construit pour le grand vizir Ahmed ben Moussa en 1880.Sa construction a duré 7 ans et comporte 150 pièces sur un seul même niveau.Le sultan y recevait ses 80 concubines.
Les chambres sont richement décorées, les jardins et les patios sont magnifiques.
Les jardins peuvent être visités ainsi qu’une petite partie du palais, la famille royale y logeant de temps à autre.

PALAIS DE LA BAHIA
Rue de la Bahia – Zitoun el–Jedid – Medina – Marrakech
Ouvert tous les jours de 8h30 à 12h et de 14h30 à 18h
Entrée 10 dirhams

Palais El Badi (XVIe siècle)
Le palais El Badi, a été édifié à la fin du XVIe siècle par le sultan saâdien Ahmed al-Mansour pour célébrer la victoire sur l’armée portugaise en 1578 dans la bataille célèbre sous le nom de « Bataille des Trois Rois »et cette construction durera 25 ans.
On peut compter 360 pièces du complexe princier richement décorées et c’est en 1696 que le sultan alaouite Moulay Ismaïl s’attribua la richesse du palais afin d’y construire la ville impériale de Meknès.

Aujourd’hui, il ne reste plus que des vestiges entourés de jardins, d’orangers encerclés par de hauts murs.

Les cigognes nichent sur les murailles de l’ancien palais.

PALAIS EL BADI
Ouvert tous les jours de 8h30 à 11h45 et de 14h30 à 17h45.
Entrée: 20 dirhams

Jardins de la Ménara (XIIe siècle)
La Menara est un ensemble de différents jardins qui s’étend sur une surface de 1200 mètres de longueur sur 800 de large, planté d’oliviers centenaires.
Au milieu de ce jardin, un vaste bassin au pied d’un pavillon sert de réservoir d’eau pour irriguer les cultures et permet aussi l’irrigation de l’oliveraie.
Ce bassin est approvisionné en eau grâce à un système hydraulique vieux de plus de 700 ans, qui transpotre l’eau depuis les montagnes situées à 30 km de Marrakech.

Les jardins de la Ménara sont également connus pour leur tranquilité, les promenades, les pique-niques et les rendez-vous amoureux à savourer particulièrement au coucher du soleil. Autrefois, c’était le lieu des rendez-vous galants des sultans.

LA MENARA
Avenue de la Ménara – Hivernage – Marrakech
Ouvert tous les jours de 8h30 à 18h
Entrée gratuite

Jardins de l’Agdal (XIIe siècle)
Les jardins d’Agdal sont les plus vieux jardins de Marrakech, »Agdal » signifiant jardin.Ils sont longs de 3 km et larges de plus d’1 km,leur végétation est plus variée que celle de la Ménara.
Les jardins ont été créés au XIIème siècle par les Almohades et enjolivés par les saâdiens.

L’irrigation des oliviers, orangers, grenadiers, abricotiers du jardin se fait grâce à un judicieux système d’irrigation s’appuyant sur plusieurs bassins alimentés par les eaux du haut Atlas..

Horaires : Ouvert uniquement les vendredis et les dimanches.

PhotographiesPages-JardindeMajo

Jardin Majorelle (XXe siècle)
Le jardin Majorelle est le jardin botanique touristique de Marrakech du peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) créé en 1931. Autour de son atelier,il fera planter des bougainvilliers, bananiers, palmiers, bambous géants, yuccas, cactus en tous genres, philodendrons, géraniums …

Le peintre décéda en 1962, le jardin fût donc abandonné pendant plusieurs années et racheté par Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé.

L’ancienne demeure du peintre à la façade bleue,  » le fameux bleu majorelle » fût transformée en musée d’art afin d’y présenter l’artisanat marocain.
Le rez-de-chaussée s’est transformé en exposition de vêtements, d’objets de cuivre martelé, d’armes et bijoux berbères.
Les objets sont encore utilisés et portés dans les montagnes.
Le salon du premier étage d’un décor hispano-mauresque et des meubles de cèdre est impressionnant.

Véritable havre de paix et de détente, ce lieu d’exception en vaut réellement le détour de part la beauté  et la variété de ses cactés plantés dans des pots  » bleu majorelle  » ou verts.

JARDIN MAJORELLE
Avenue Yacoub el Mansour – Gueliz – Marrakech
Tél. : +212 (0) 24 30 18 52
Fax : +212 (0) 24 30 18 94
Horaire d’été : 9h à 12h et de 15h à 19h. Fermé le lundi et en août.
Horaire d’hiver : 9h à 12h et de 14h à 17h. Fermé le lundi.
Entrée : 30 DH
Accès au musée : 15 DH

 

INFOS PRATIQUES :

LA MONNAIE AU MAROC

1 Euro = 10 dirhams environ.Vous pouvez consulter aussi visiter le site ccopera.com qui vous donnera le cours du change ainsi que la vente de ligne de devises.

LANGUE OFFICIELLE AU MAROC

La langue officielle au Maroc est l’arabe, après le français.

FUSEAUX HORAIRES AU MAROC

Il y a 2 heures de décalage en été ( s’il est 9H en été en France, au Maroc il sera 7H du matin ) et 1 heure de décalage en hiver ( s’il est 12H en France, il sera 11H au Maroc ) par rapport à la France.

LES TAXIS À MARRAKECH

Prenez les petits taxis mais exigez le compteur même si les prix sont très faibles.Le soir les tarifs augmentent de 50% à négocier.  Pour de plus longs trajets , en dehors de Marrakech, vous devez emprunter les Grands Taxis;le prix est aussi à négocier.

LES ACHATS AU MAROC

Sachez négocier,c’est un jeu perpétuel entre le commerçant et vous-même.N’hésitez à faire plusieurs boutiques (dans les souks) avant d’acheter, certains affichent les prix, il est plus difficile de commercer à moins de prendre plusieurs articles.Vous pouvez aussi vous renseigner des tarifs en vous rendant à l’ensemble artisanal de Marrakech avenue Mohammed 5 avant d’aller dans les souks afin de vous faire une petite idée de l’artisanat, les prix y sont fixes, un peu chers; celà sert de base à négocier correctement dans les souks.


Leave a Comment